Fernand Boudreault inventeur québécois
Tricycle minimiseur d'effort!

Tous les articles du site

En pandémie, on révise nos photos et parfois on tombe sur certaines que nous avions mises de côté à l’époque.

Je suis tombé sur des photos de l’oncle de ma femme, Fernand Boudreault, pris en septembre 2002! Elles m’ont donné envie de vous dire quelques mots au sujet d’oncle Fernand. De plus qu’il aurait eu 100 ans cette année! Oncle Fernand est décédé le 1 er juillet 2008, il était le benjamin d’une famille de Chambord (Lac-Saint-Jean).  Ces personnes inspirantes partent toujours trop top, j’aimais discuter avec lui, même à 82 ans il avait encore plein d’idées!

Fernand Boudreault inventeur québécois

M.Boudreault, soudeur à l’origine,  a toute sa vie «patenté» toutes sortes de véhicules, il est le concepteur d’un autobus amphibie qui a servi dans le port de Montréal, d’un autobus haut de gamme, de nombreux VR, et même de VR flottant. Ces derniers projets se faisaient plus légers. Lors de notre visite de 2002, il nous a montré les premiers exemplaires d’un tricycle qu’il destinait aux personnes en perte d’autonomie. Ce tricycle avait deux atouts majeurs, le premier est une transmission automatique permettant à la personne de pédaler en fournissant un effort constant. Le deuxième est une direction calquée sur celle d’une automobile assurant une meilleure stabilité dans les virages, les deux roues avant se penchant dans la direction du virage tout en minimisant les efforts supplémentaires à fournir en virage. Lors d’une visite précédente il travaillait sur un quadicyle destiné à l’Île aux coudres.  Malheureusement, au moment de notre visite, il était âgé de 82 ans et la maladie de son épouse Anita lui causait déjà bien des soucis. 

Il m’avait confié, qu’à une certaine époque, qu’il était avec Prévost Car, le seul autre constructeur à pouvoir produire un véhicule pouvant être plaqué au Québec. Sa marque était  Ferani (Fernand et Anita).

Il avait aussi une idée pour réduire le temps d’arrêt d’un autobus en panne de moteur, celle créer un module moteur comprenant les roues arrière de l’autobus, débranchable du véhicule en quelques minutes et pouvant être remplacé en non moins de temps, permettant à l’autobus de reprendre immédiatement sa route. Un net avantage, sur le système encore en vigueur aujourd’hui où il faut dépêcher un nouvel autobus et un remorqueur capable de ramener l’imposant véhicule qu’est un autobus. De plus ce module demanderait un bien plus petit camion pour son transport.

Soyons fier de nos inventeurs!


Citation :

Le monde a tant à nous offrir lorsque nous avons des yeux pour le voir. L.M.Montgommery



Recherche Google sur mgroleau.com


Chercher WWW Chercher mgroleau.com