PPP ou DPI pour le photographe

 

Commençons par une définition.

Wikipédia nous donne:

Dot per inch en anglais ou PPP point par pouce, indiquant la résolution d’un scanneur, d’un imageur, d’une imprimante… (imprimerie et imagerie numérique) ;

Donc:

PPP => Points par pouce => DPI => Dot per inch

Représente le nombre d’éléments linéaires composant une image imprimée ou une image affichée sur un pouce de longueur (25.4mm). Sur un écran le point s’appelle PIXEL.

Ainsi l’image d’un écran LCD standard est fabriquée en ayant 96 pixels par pouce. Ainsi une ligne de 960 pixels sur l’écran mesurera 10 pouces ou 25.4 cm.

Aussi une photo de 8″ x 10″ imprimée à 300 PPP(DPI) représente une image composée de 2400 points horizontaux et de 3000 points verticaux soit un total de plus 7 200 000 points (sept-millions-deux-cent-mille points)!

PPP(DPI) est aussi un des paramètres des données EXIF d’une image produite par un appareil photo ou logiciel.

Mais qu’elle en est l’utilité pour le photographe?

Il faut comprendre que cette mesure est d’une utilité que pour l’imprimeur et le graphiste qui crée des oeuvres devant être imprimée et n’a pour but que de conceptualiser l’image numérique sur un support, à l’impression ou à la numérisation. Tant que le photographe n’a pas à reproduire ou numériser une photographie sur ou en provenance d’un médium d’une certaine dimension, cette donnée n’a aucune utilité. Que votre appareil annonce 72 PPP, 240 PPP ou 300 PPP cela n’a pas vraiment d’utilité. Pour le photographe seul le nombre de pixels compte.

Impression de photographies

Entre autres, le PPP(DPI) permet d’évaluer la dimension d’une image numérique afin de fournir à un imprimeur une image potable pour la reproduction. Le PPP le plus utilisé par les imprimeurs est 300 ppp. Cette valeur est en dessous du seuil de perception de l’oeil à 18 pouces environ et assure un aspect continu de l’image numérique imprimée pourtant composée d’une suite de points individuels.

Pour l’impression d’une photo au format de 11″ x 14″, la photo numérique devra avoir 3300 pixels de large par 4200 pixels de haut. Toute image plus grande que ces dimensions satisfera donc à l’exigence du 300 PPP.

Vous avez toutefois intérêt à demander à l’imprimeur à quelle résolution il effectue ses impressions et à lui fournir le fichier aux dimensions exactes, cela vous permettant de contrôler vous même le processus de redimensionnement et éviter le phénomène de moiré.

Le 300 PPP n’est pas un absolu en soit, car des impressions grand format peuvent être imprimées à 200, 150 et voir même 100 ppp et donner de très bons résultats, c’est bien sûr en rapport avec la distance à laquelle l’oeuvre sera admirée.

Voici un article des plus intéressant sur Choisir la résolution (dpi) d’impression d’une photo

Numérisation de photographies

C’est le processus inverse, vous désirez numériser une photo prise à l’aide d’un appareil argentique. Vous avez par exemple une photo de 4 x 6, une numérisation à 300 ppp vous donnera une image 1200 par 1800 pixels, ce qui est peu en fait, ainsi tout dépendant de la qualité de l’image d’origine, peut être qu’une numérisation à 600 ou 1200 ppp serait plus appropriée!

Numérisation de photographie en provenance d’un magazine

C’est un sujet trop complexe pour être couvert ici. Voici la page à consulter sur mon site web.

Numérisation de négatifs ou diapositives

La petite dimension de ceux-ci, pour un 35 mm c’est 24 x 36mm il faut au minimum avoir une résolution de 2400 ppp pour avoir quelque chose de potable, ainsi à 2400 ppp vous avez 2267 pixels par 3401 pixels pour l’image. Une résolution de 4800 ppp ou 6400 ppp est souhaitable.

Plus d’informations:

C’est quoi les DPI (PPP)

Bases numériques

 

Ajouter une question ou un commentaire ci-dessous:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com