Kaspersky : Apple aurait 10 ans de retard sur Microsoft en matière de sécurité

 Informatique, Nouvelles  Commentaires fermés sur Kaspersky : Apple aurait 10 ans de retard sur Microsoft en matière de sécurité
Avr 302012
 

Publiée par Audrey Oeillet sur CLUBIC.COM le Vendredi 27 Avril 2012

Eugène Kaspersky

A l’occasion d’une interview accordée à Computer Business Review, Eugène Kaspersky a estimé qu’Apple avait « 10 ans de retard sur Microsoft en termes de sécurité ». Selon lui, la firme de Cupertino devrait prendre exemple sur la firme de Redmond, à l’heure où les malwares commencent à se multiplier sur Mac.

Flashback, SabPub, Mac Defender… Ces derniers mois, de nombreux malwares ont fait parler d’eux sur Mac OS, poussant Apple à multiplier les mises à jour de sécurité. Une situation qui n’étonne pas Eugène Kaspersky, expert en sécurité et fondateur de l’éditeur du même nom. « Durant de nombreuses années, j’ai répété que niveau sécurité il n’y a pas de grandes différences entre Mac et Windows » explique-t-il à CBR.

Selon lui, l’augmentation de la part de marché des machines d’Apple pousse désormais les pirates à développer des malwares sur Mac, même si Windows reste toujours leur priorité. « Les cyber-criminels reconnaissent aujourd’hui que le Mac est un domaine intéressant. Maintenant ce n’est plus seulement Flashback ou Flashfake. Bienvenue dans le monde de Microsoft, Mac. Il y a plein de logiciels malveillants. Apple est maintenant dans le même monde qu’a connu Microsoft pendant plus de 10 ans : les correctifs de sécurité, les mises à jour et ainsi de suite » ajoute-t-il.

« Ils comprendront très vite qu’ils ont les mêmes problèmes que Microsoft il y a 10 ou 12 ans. Ils devront apporter des modifications en termes de cycle de mises à jour, et seront obligés d’investir davantage leurs audits sécurité logicielle. »

L’éditeur en sécurité n’avait d’ailleurs pas mâché ses mots, début avril, concernant le peu de réactivité de la firme à la pomme face au trojan Flashfake, dont elle avait connaissance depuis plusieurs mois avant de combler la faille Java que le malware exploitait.

Consultez l’article original sur CLUBIC.COM