Cliquez ici  pour visiter Trois-Rivières

Royale (Rue)


Page principale ] Page supérieure ] Académie de la Salle ] Banque Nationale-Hochelaga ] Bonaventure (rue) ] Bureau de Poste ] Cathédrale ] Château de Blois ] de Gannes (Maison) ] Des Forges (rue) ] Marie de l'incarnation (Collège) ] Normale (École) ] Évêché ] Exposition régionale ] Le Flambeau ] La gare de Trois-Rivières ] Le Jardin d'enfance ] Laflèche (Rue) ] Laviolette (Rue) ] Manège Militaire ] Monastère des Ursulines ] Manoir de Niverville ] Manoir de Tonnancour ] Notre-Dame Centre (Rue) ] Notre-Dame-du-Cap ] Royale (Place) ] [ Royale (Rue) ] Sacré Coeur ] Sainte-Cécile (Église) ] Sainte-Cécile (Rue) ] Saint-Joseph (Hôpital) ] Saint-Joseph (Séminaire) ] Saint-Louis (Cimetière) ] Sainte-Madeleine (Boulevard) ] Saint-Maurice (Hôtel) ] Saint-Philippe (Église) ] SnacBar Chez Rose à Pointe-du-Lac ] Terrasse Turcotte ] Ursulines  (rue des) ] Vieux Moulin ] Wesleyenne (Église) ]




L'édifice de la Corporation ouvrière catholique (C.O.C.):

Syndicat qui regroupait surtout des travailleurs de la chaussures.

Fondée à Trois-Rivières le 26 janvier 1913.

Cliquer pour agrandir la photo Cliquer pour agrandir la photo

 

Lors d'une grève déclenchée par l'Union internationale des travailleurs de la chaussure, à Trois-Rivières, l'évêque du diocèse, François-Xavier Cloutier, propose aux ouvriers de former une nouvelle organisation : la Corporation ouvrière catholique. Les statuts de la Corporation ouvrière catholique s'appuient sur les enseignements de l'encyclique Rerum Novarum dont la parution remonte à 1891. À ses débuts, la corporation comptera environ 1 000 membres.

Source : Bilan du siècle.

 

Cliquer pour agrandir la photo


Autres vues de la rue Royale

 

Cliquer pour agrandir la photoCliquer pour agrandir la photo

 

Emplacement de ce bâtiment

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Web mgroleau.com
www.collection-appareils.com

 


MERCI DE VOS NOMBREUSES VISITES SUR MON SITE DÉDIÉ À TROIS-RIVIÈRES DEPUIS 2001

Consultez le site Mémoire du Québec