CleanImages.com - Medium Format In Your Pocket, ©MMII by Darrell Young


   
Un moyen format dans votre poche!
© MMII par Darrell Young
Traduit de l'américain par Mario Groleau avec la permission de l'auteur. En cas de doute la version anglaise prime.
Translate from American by Mario Groleau with the permission of the author.
L'article original en anglais:
The English original article:

Medium Format In Your Pocket!
   
Vous aimeriez transporter une caméra moyen format dans votre poche ou votre sac à main?

Vous seriez intéressés à ce que la caméra ne pèse que quelques centaines de grammes, qu'elle produise des images d'excellente qualité, qu'elle soit relativement facile d'utilisation et prête à l'emploi en tout temps, qu'elle fonctionne sans piles, qu'elle puisse produire des négatifs de grand format (
6x4.5cm, 6x6cm ou 6x9cm), qu'elle utilise du film bobine de format 120 facile à trouver et que par surcroît elle fasse sourire votre sujet sans que vous soyez obligé de lui faire dire «cheese»?

Est-ce que cette caméra est une nouveauté en fibre de carbone dont vous n'avez pas encore entendu parler? Est-ce que cette caméra est un miracle de miniaturisation? Une t'elle caméra existe t'elle réellement? Ou bien je transporte une Mamiya RB67 (une très grosse caméra) et je suis désillusionné de ne pas avoir toutes ces magnifiques caractéristiques? Ou encore qui pourrait me dire ou trouver ce bijou?

Demandez simplement à votre grand-mère!
La caméra qui a tant de qualité en est une à soufflet moyen format des années 40 à 60 que nous appellerons «foldings» dans l'article.  Pour trouver l'une de ces caméras, il faut toutefois travailler un peu, car elles ne sont pas habituellement disponibles dans les boutiques photo. Il vous arrivera d'en trouver dans une vente de garage, un marché aux puces ou plus rapidement sur internet. Votre grand-mère a probablement pris une photo de vous tout nu quand vous étiez bébé avec un de ces appareils. Vous savez, celles qu'elle prenait plaisir à montrer à toutes vos petit(es) ami(e)s!

La photo à gauche montre deux 6x6 Agfa Isolette III appartenant à l'auteur de l'article. L'une d'elle est fermée et l'autre est ouverte. Mais à bien y regarder, vu les dimensions réduites de ces «foldings», vous avez effectivement!...Un moyen format dans votre poche!
Ces petites caméras, comme nous l'avons dit plus haut,  sont facilement disponibles dans les ventes de garage, les marchés aux puces et le plus gros marché du monde, eBay. (Cliquez ici pour trouver une caméra de ce genre sur eBay). Les objectifs des meilleures d'entre elles ont des noms étranges comme Tessar, Solinar, Heliar, ou  Skopar, elle sont dotées d'un enduit antireflet, corrigées contre les aberrations chromatiques et sont composées de trois ou quatre lentilles. Elles sont capables de produire des images d'une netteté surprenante et d'un contraste élevé, atteignant ainsi les standards de nombreux moyens formats modernes. Et la plus part peuvent se glisser dans votre poche, avec de la place pour un ou deux rouleaux de film supplémentaires. C'est dur à croire mais c'est vrai!

Malheureusement, il est difficile d'en trouver une totalement fonctionnelle. Mais, même si vous en trouvez une esthétiquement correcte, il peut en coûter autour de 150$US pour la reconstruire, une fois cela fait vous aurez une caméra moyen format pleinement fonctionnelle à un coût vraiment raisonnable, car une caméra moyen format neuve vous coûterait plusieurs milliers de dollars US! La plus part des «foldings» vous coûteront entre 15$US et 300$US sur eBay, et si vous cherchez bien vous pourrez peut-être en trouver une dans une vente de garage pour moins de 20$US. Alors, pourquoi pas vous procurer une telle caméra et avoir la possibilité d'utiliser un moyen format que vous mettrez dans votre poche? Je peux vous en parler par expérience, c'est incroyable la grande qualité des photographies, prises avec une caméra en bon état dotée d'une bonne lentille.

Je prends régulièrement des photos avec une caméra Mamiya RB67 Pro SD et ses objectifs terriblement dispendieux de la série K/L, de même qu'avec un Mamiya 645 et ses lentilles de la série N. Mais quand je vais quelque part j'amène ma petite Agfa Isolette III. Imaginez vous devant  un étalage de fruits en plein supermarché, vous sortez une RB67 pour une photo à la sauvette,  vous risquez d'être arrêté comme terroriste. La RB67 ressemble à une arme laser extraterrestre, à un lance-missile ou a tout autre dispositif dangereux pour les habitués des petites caméras de plastiques. Mais votre petite «folding» ressemble vraiment à une caméra. Elle a une lentille sortant sur le devant avec un déclencheur sur le dessus et la forme rectangulaire habituelle dont on s'attend d'une caméra. Les gens vous diront habituellement: «Hé, qu'elle sorte de caméra avez-vous là?» (ou encore ils tourneront autour de vous en faisant de petits bruits en ce demandant qui est cet idiot qui photographie les céleris, je sais de quoi je parle!).


Agfa Record III - 6x9cm  à télémètre non couplé


Deux Agfa Isolette III -Model à  Télémètre donnant des négatifs de  6x6cm

Récemment, j'ai acheté une Agfa Isolette III, fabriquée au début des années 1950. C'est une caméra  magnifiquement restaurée, en parfait état de fonctionnement et cela  même avec ses 50 ans d'age! Un bon camarade, Jurgen Kreckel, a restauré pour moi cette caméra achetée dans une vente de garage pour moins de 20$US, elle était dans un bien triste état au moment de l'achat. Maintenant c'est une véritable reine de beauté. Plus loin dans cet article je vous présenterai une entrevue réalisée avec Jurgen. Si vous désirez une de ces beautés c'est le gars à contacter.

L'image de gauche montre mes deux caméras, celle avec le soufflet rouge a été restaurée par Jurgen et l'autre simplement acheté sur eBay.
Comment puis-je identifié une caméra qui vaut la peine d'être achetée et qui soit utilisable?
C'est une question importante, parce que dans toutes les marques de caméras, il y en a des bonnes et des moins bonnes. Il est mieux d'utiliser seulement les caméras munies de lentilles de haute et de moyenne qualité, car, avec les autres vous serez limité à la photographie en noir et blanc. Rappelez-vous que les films couleurs sont devenus réellement disponibles au début des années 1950 et vraiment  populaires seulement dans les années 1960.C'est la raison pour laquelle, lorsque nous avons plus de 40 ans que les photos de notre tendre jeunesse sont en noir et blanc. C'est aussi pourquoi, qu'il est nécessaire d'acheter une caméra de haut ou moyen de gamme afin de bénéficier de lentilles dotées d'une correction chromatique adéquate et des enduits requis pour la photographie couleur. Voici une liste des marques de caméras facilement disponibles ainsi que la marque de leur objectifs et obturateurs.
Objectifs
Colonne de gauche
Obturateurs
Colonne de droite
Agfa Isolette ou Ansco Speedex
Très bon: Solinar
Moyen:
Apotar
Bas:
Agnar
Très bon: Synchro-Compur, or Compur-Rapid
Moyen: Prontor-SV, or Prontor-SV-S
Bas: Vario, Prontor ou Pronto
   
Voigtlander Bessa (Milieu des années 1940 et après)
Meilleur: APO/Lanthar (très rare)
Très bon:
Color Heliar
Bon: Color Skopar
Moyen: Vascar
Bas:
Voigtar
Très bon: Synchro-Compur
Moyen:
Prontor-S
Bas:
Prontor-S
   
Voigtlander Bessa (Fin des années 1920 jusqu'au milieu des années 1940)

Très bon: Heliar ou Helomar
Moyen-bas: Anastigmat Skopar
Bas: Anastigmat Voigtar
Très bas: Focar (Très vielles caméras)

Très bon: Compur-Rapid
Très bon:
Compur (un seul mot)
Moyen: Voigtlander (un seul mot) 

   
Voigtlander Perkeo
Très bon: Color Skopar
Moyen:
Vascar
Bas: Vascar
Très bon: Synchro-Compur
Moyen:
Prontor-S
Bas: Pronto
   
Ziess Ikon  Ikonta
Très bon: Tessar
Moyen:
Novar Anastigmat
Bas:
Novar Anastigmat
Très bon: Synchro-Compur, ou Compur-Rapid
Moyen: Prontor-S, or Prontor-SV
Bas: Prontor ou Vario (rare)
   
Vous pouvez cepandant retrouver les caméras avec des lentilles et des obturateurs quelque peu mélangés. Par exemple dans le passé j'ai possédé une Isolette II munie d'une lentille Aportar et d'un obturateur Compur-Rapid. Mes deux Isolette III que j'ai en ce moment sont aussi issues d'un tel mélange. Une a une lentille Solinar et un obturateur Synchro-Compur (image de gauche) et l'autre une lentille Apotar et un obturateur Prontor-S (image ci-dessous)

L'obturateur Synchro-Compur utilise un design plus moderne avec une synchronisation pour un flash à ampoules (M) ou électronique (X). Toutefois, si vous le pouvez, achetez une caméra avec un obturateur Synchro-Compur. Il est plus rare mais il en vaut la peine.
Il est possible de trouver une «folding» en état de fonctionnement sans être obligé de la restauré. Elles sont habituellement d'une conception simple et sont très durables à la condition d'être utilisées de temps en temps. Le fait de rester sur une tablette est très mauvais pour toutes les caméras, les obturateurs on tendance à devenir moins précis avec l'absence d'utilisation. Dans plusieurs cas le fait de les «pratiquer» suffit à leur redonner un fonctionnement normal. Lorsque j'ai acheté mon Isolette III sur eBay (image de droite) l'obturateur collait à toutes les vitesses inférieures à 1/25e. J'ai fait fonctionner l'obturateur en le déclanchant encore et encore, en l'aidant lord de sa fermeture en poussant légèrement le bras d'armement, après de nombreux essais il a fini par fonctionner de lui même.

Cela fonctionne avec quelques caméras, mais pour celles qui n'ont pas servis pour de très nombreuses années, cela peut ne pas fonctionner. Dans ce cas il faut contacter un spécialiste en restauration de caméras. L'Isolette III que Jurgen Kreckel a restaurée pour moi, possède un obturateur extrêmement précis. Il a vraiment reconstruit la caméra, et ramené celle-ci à l'état neuf. L'obturateur de cette vieille caméra ne pourra jamais avoir la précision absolue d'un obturateur moderne contrôlé électroniquement, même remis à neuf. Mais il sera suffisamment précis pour l'utilisation des films modernes qui possèdent une très bonne latitude. J'ai utilisé un film à diapositive, le Provia F, dans ma caméra Isolette III restaurée, et je n'ai trouvé aucune erreur d'exposition et cela à toutes les vitesses de l'obturateur.

Les problèmes les plus courants que l'on retrouvent sur ces vieilles caméras sont: 1. Trous dans le soufflet, 2. Des obturateurs où les vitesses d'obturation sont trop lentes ou qui  collent à certaines vitesses, 3. Une bague de mise au point difficile à tourner ou carrément bloquée, 4. Lentilles sales, 5. La cuirette qui se décolle et bien d'autres problèmes esthétiques.


Voigtlander "Baby" Bessa 6x6cm du début des années  1940's

Certainement, il est possible d'en trouver une en bon état de fonctionnement, mais cela signifie qu'elle est actuellement utilisée par quelqu'un, ou qu'elle l'a été jusqu'à tout récemment. Et surtout  pas une qui dort sur une tablette depuis 20,  30 ou 40 ans.

J'ai acheté ma seconde Isolette III avec une lentille de moyen de gamme, une Apotar, sur
eBay pour 70$US environ et après avoir «exercé» l'obturateur elle fonctionne très bien. Mais ma préférée est celle que Jurgen Kreckel a rebâtie pour moi. Elle a un soufflet rouge, l'extraordinaire objectif Solinar et a été nettoyée, lubrifiée et ajustée aux spécifications recommandées, soit en anglais Cleaned, Lubricated, Ajusted d'ou l'acronyme CLA'd.

Vous pouvez faire remplacer le soufflet de votre «folding» pour un de la couleur que vous désirez. J'en ai vu des rouges, des bleus, des noirs et des verts sur les caméras de Jurgen. En fait vous pouvez avoir une caméra personnalisée en choisissant votre couleur de soufflet, votre objectif, votre obturateur, etc.
Je transporte mon Isolette III munie d'une lentille Solinar pour la photo couleur et celle munie d'une Apotar pour le noir et blanc. Je suis sûr que vous n'auriez-vous jamais pensé utiliser deux moyens formats simplement pour un changement de film? La plus part des photographes ne le peuvent pas à cause des coûts très élevés et des dimensions des appareils. Mais avec ces excellentes «foldings», il est possible d'en transporter une demie douzaine pour le prix moyen d'une seule lentille usagée d'une Mamiya  RB67. Pour faire du moyen format avec un budget restreint sans perte de qualité, considérez une ou deux de ces «foldings».

La plus part des caméras les mieux conservées sont dans l'armoire de grand papa depuis plus de 40 ans. Elles sont magnifiques, mais leur entreposage leur aura donné au moins deux des problèmes mentionnés plus haut. Toutefois ces caméras peuvent être facilement remisent à neuf, vous donnant alors un moyen format fonctionnel à faible coût, faisant l'envie de vos amis photographes et vous permettant de faire des photographies sensationnelles de la nature, sans parler des couchers de soleil, des gens, des paysages, etc.

Sur l'image de droite vous avez une vue comparative de mes trois caméras favorites. En haut il y a la Mamiya RB67 ProSD, dans le centre la Mamiya M645 1000S et en bas l'Agfa Isolette III. Toutes utilisent le même format de film bobine 120. Laquelle pensez-vous que je transporte avec moi tous les jours? (Un indice: elle a un soufflet rouge)

Quand je replie ma petite Isolette, j'ai un moyen format que je peux mettre dans ma poche. Elle prend 12 poses de 6x6cm (2¼"x2¼"), la même dimension de négatif qu'une Hasselblad. En mon humble opinion, elle rivalise facilement la Hasseblad en qualité d'image. Le coût: Moins de 250$US complètement restaurée au lieu de 4000$US.


Maintenant  laissez moi vous présenter l'entrevue que M.Jurgen Kreckel de Saylorsburg, Pennsylvanie au USA m'a accordé.

M. Kreckel a acheté un tas de «foldings» et les a ramené à la vie, pour ainsi dire. Il dit que bien qu'elles aient cinquante ans, qu'après leur restauration, «Elles ont cinquante nouvelles années devant elles!»

Il profite de eBay pour vendre des créations, parce que l'on peut réellement parler de création, mais il est toujours disponible pour une transaction de personne à personne. Son site web est www.certo6.com. Vous le retrouverez sur eBay avec le pseudonyme certo6.

Comme je l'ai mentionné plus haut, j'ai acheté une Agfa Isolette III de Jurgen. Elle ressemble à celle au fini laiton avec le soufflet rouge sur la photo, sauf que la mienne est argentée. Cette petite caméra me suit partout et je n'en reviens pas de la qualité des images

Revenons à l'entrevue de  Jurgen et essayons d'en savoir plus sur l'acquisition d'un de ces bijoux.
 

 
Jurgen Kreckel avec quelques unes de ces créations

 

 
Jurgen entrain de reconstruire une Agfa Isolette II

Q. Pourquoi avez vous commencé à reconstruire les caméras à soufflets de ce genre?

R. Comme plusieurs choses, c'est une histoire longue et pas compliquée. Il y a plusieurs lunes, je m'étais intéressé à la chasse et aux armes, mais fraîchement sorti du collège et nouvellement marié, je ne pouvais me payer les armes que je voulais vraiment. J'ai alors décidé de m'en fabriquer moi même; je me suis rendu jusqu'au point de fabriquer des armes à chargement par le canon. Rendu là, je fabriquait mes armes entièrement, et suffisamment pour avoir des clients en Amérique du Nord, en Europe et même en Australie et Nouvelle Zélande. Je suis devenu une ressource pour les armes à feu  du 16è et 17è siècle.

Mais, me direz-vous, quel rapport les armes à feu ont elles avec les caméras? Bien, la même chose peut être dite pour les caméras, je n'avais pas les moyens de me payer de moyen format, j'ai donc décidé de faire la même chose avec les appareils photos anciens. Toujours suivant mon adage: «Ce qui est vissé ensemble, peut être dévissé et reconstruit par la suite!»

Je pense que mes années d'armurier m'ont bien préparé pour devenir restaurateur de «folding» moyen format. Actuellement,  j'ai été plus longtemps «photographe» qu'armurier. Mais j'ai réellement commencé à restaurer les caméras il y a 6 ans (1996) quand un de mes amis Frank Frazetta, m'a demandé de réparer ses caméras. Il est un collectionneur et utilisateur d'appareils photos modernes et anciens.
 
Il semble que j'ai un talent pour remettre les caméras en fonction. J'ai reconstruit une Isolette pour lui et une pour moi, et j'en ai fait beaucoup de très belles depuis ce temps. Toutefois je le fais beaucoup plus sérieusement depuis deux ans, eBay m'aide beaucoup à vendre mes créations.

Les caméras «foldings» sont de purs et simples dispositifs photographiques. Il y a seulement votre imagination, le film et une lentille pour créer une image

Pour moi ces caméras on un design de simplicité et d'honnêteté, qui n'existe plus dans les appareils électroniques modernes, ou tout est calculé pour vous.


Une Agfa Isolette II déshabillée!

Q. Que faites vous habituellement avec une caméra que vous restaurez?

R. Comme vous pouvez le constater sur les photos que je vous ai envoyées il y a trois avenues possibles:

1. Restauration TOTALE: Je déshabille complètement la caméra de son revêtement de cuirette, c'est le cas d'une caméra qui est en mauvais état. Elle est polie et éventuellement repeinte si nécessaire, et une nouvelle cuirette est appliquée. La lentille est totalement démontée et nettoyée. L'obturateur est désassemblé, nettoyé et lubrifié. C'est une opération de précision, car l'application d'huile au mauvais endroit peut ruiner un obturateur, d'ailleurs il ne faut qu'une très petite quantité d'huile.

2. Révision: Habituellement seule une révision est requise, elle est composée d'un nettoyage, une lubrification et un ajustement de toutes les pièces mobiles. Cela demande le démontage de la lentille et sur les caméras avec télémètre le démontage de celui-ci. De plus, presque toutes les caméra reçoivent un nouveau soufflet, en rouge, vert, bleu ou noir.

3
. Révision et restauration TOTALE combinée: Le troisième type c'est la somme des deux premiers items, avec en plus l'ajout ou le retrait du fini de chrome. Le boîtier est alors poli jusqu'au laiton pour donner un fini brillant.


Une autre vue de  Agfa Isolette II complètement désabillée.

Q. Avez vous une caméra favorite?

R
. Bien, quand j'avais autour de 15 ans mon père m'a donné sa vielle caméra, il venait de s'acheter une Minolta SRT 101, j'ai donc hérité de sa Agfa Isolette, elle était équipée d'un obturateur Vario et d'un objectif Agnar f4,5 85mm. Elle fut ma caméra pour 5 ans jusqu'à je puisse acheté un 35mm réflex neuf, c'était une Praktica Super TL que je possède encore. Je ne me souviens plus du nombre de photos que j'ai pu prendre de mes petites amies et de beaucoup d'autres sujets le tout avec ma caméra Isolette, je me souviens que la plus part étaient toutefois très bonnes.

Une des choses que j'aimais faire des photos en  noir et blanc que j'imprimais sur du papier mat, c'est de les colorier au crayon de couleur. Cela leurs donnaient le look des photos colorées au pastel des
années 1910, c'était assez «cool»!
Quel est ma «folding» 6x6 préférées? C'est assez dur à dire, car il y en a eu vraiment plusieurs, et de très bonnes. J'ai un parti pris pour les Isolette, «ce fut ma première caméra». En fonction de mon expérience je dirais les les meilleures «foldings» furent l'Agfa Super Isolette et le Zeiss Ikon Super Ikonta IV.

J'ai testé les deux côtes à côtes et il n'y a pas vraiment de gagnant, peut être l'Agfa, car elle semble mieux construite et mieux machinée.

La Mamiya 6 est une très belle caméra aussi, mais sa fiabilité à long terme laisse à désirer à cause de son système d'entraînement du film qui est beaucoup plus complexe que les précédents.


Un fois le chrome enlevé nous découvrons un boîtier en laiton!


Voici la caméra ré-assemblée, impressionnant non?

Four les  6x9, jusqu'à très récemment, je ne leurs avais pas porté attention. Maintenant que j'ai une Agfa Record III, un russe Mockva 4 et une  Voigtlander Bessa II je peux dire que le Voigtlander gagne la palme, c'est comme comparer une montre  Rolex à une Casio (Mockva). Mais les deux servent à dire l'heure.... hmmmmmmm.

Q. Si je désire acheter une caméra pour que vous la révisiez, quel type dois-je choisir?

R
. Cela varie avec le format, réviser une 6x9 ce n'est pas très différent qu'une 6x6, le meilleur choix est encore une Agfa Record III ou encore une Mockva 4 ou 5. Avec le Mockva cependant, c'est plus risqué,  si vous n'avez pas une caméra en bon état pour débuter.
C'est un des handicaps d'acheter du matériel russe, la qualité n'est pas constante d'une caméra à l'autre d'un même modèle.

J'ai eu de grand succès en révisant des
Agfas, Zeiss Nettars, Ikontas, Super Ikontas, Weltinis et quelques autres. Je ne veux plus travailler sur les Mamiya 6 à cause des cauchemars que m'ont donné tous les petits ressorts composants la mécanique de cet appareil. J'en ai déjà eu une à réparer un jour et il ne m'en a coûté plus de 366$US (C'en est une que je n'ai pas pu reconstruire!)

Q. Nous savons que vous reconstruisez des caméras «foldings», mais comment les utilisez vous personnellement?

R. À cause de la grande qualité des négatifs, j'agrandi mes photos jusqu'à 20"x30" ou plus, Je les utilise pour les voyages.  J'aime montrer mes meilleures photos en grand et cela ne réussi bien qu'avec les moyens formats. Quand je voyage j'amène aussi une Contax TVS ou un Rollei 35SE comme caméra de prises de vue rapides. Une fois de temps en temps j'amenais un ensemble de réflex, nommez la marque je l'ai sûrement utilisé. Après un certain temps je me suis tanné de transporter tout ce matériel. Maintenant je ne transporte plus qu'une caméra de prise de vue rapide ou une Isolette pour remplacer le gros matériel. J'ai pris l'habitude d'apporter une «folding» chargée avec du film négatif et une avec du film pour diapositive. Il n'y a vraiment rien qui arrive à la cheville d'une présentation de diapositives en 6x6!

<<<>>>

Nous avons apprécié que Jurgen nous ait permis de l'interviewer. Visitez ses pages sur eBay et communiquer avec lui en anglais à l'adresse: jurgenk@epix.net. Plus bas, sur cette page, vous trouverez une série d'images prises avec des caméras «foldings».

Toutefois, si vous êtes fatigué du petit négatif de 35mm et que vous désirez passer dans le vrai monde de la photographie, mais n'avez pas des milliers de dollars ou d'euros pour acheter des appareils moyens formats. Ou encore comme challenge photographique, que vous désirez revenir aux vraies bases de la photographie. Considérez les caméras «foldings» des années 1940 à 1960. Plusieurs des vieux maîtres ont utilisés ces caméras régulièrement, comme l'ont probablement fait vos grands parents. Encouragez la prochaine génération à les utiliser.  Peut-être qu'un jour un fabriquant de caméra oubliera qu'il doit faire des profits à tout prix et commencera à fabriquer de nouveau des  moyens formats compacts. En attendant, apportez une caméra ancienne avec vous, partout ou vous allez!

Que les «foldings» soient avec vous!


   
Exemples:  
   
Ci bas vous retrouvez plusieurs photographies prises avec une Agfa Isolette III au Tennessee. Elle sont hautement compressée et représente la numérisation d'une photo imprimée de  5"x5" et non pas le négatif original Fuji NPS 160 de 6x6cm. Il est difficile de montrer à quel point les images originales sont claires et contrastées. J'ai fait une série d'agrandissement d'une des photos afin de vous montrez la finesse des détails obtenus. Dans les images suivantes les détails sont définis dans tout le champ de vision. Notez la netteté surprenante d'un coté à l'autre de l'image ainsi de l'absence de perte de luminosité en périphérie. Je suis resté estomaqué quand j'ai vu ces images pour la première fois. Vous le serez aussi quand vous obtiendrez vos premiers résultats!
 


L'image ci dessus représente facilement un agrandissement à 20"x30" (50 x 76 cm) ou même plus grand encore. En fait, elle est à l'échelle 3/4 du modèle original. Vous pouvez en apprécier les détails même avec cette image JPEG hautement compressée. J'ai tellement agrandi cette image que je me suis rendu aux limites de résolution du papier photo sur lequel a été imprimé l'image, ce qui est mis en évidence par les lignes horizontales.

Les deux images ci-dessus ont été numérisées directement à partir du négatif par le studio de Photo Fleetwood de Knoxville au Tennessee. J'ai simplement extrait une section de 600 pixels de l'image numérisée du dessus afin de vous montrez la finesse des détails, même à ce niveau d'agrandissement. Essayez cela avec des négatifs 35mm et vous verrez la différence. Ces moyens formats de poche que sont les «foldings» quand ils sont munie de lentilles de qualité, sont la solution pour les gens qui désirent de la haute qualité et ont un budget réduit, ou souhaitent une excellente portabilité avec... Un moyen format dans votre poche.

T
ous les exemples ont été photographiés avec une Agfa Isolette III munie d'une lentille Solinar f3.5, à environ f16 et à 1/100e, la caméra était portée à la main, le film était un Fuji NPS 160 ISO négatif. Si vous avez apprécié cet article, ma plus grande récompense serait d'avoir une message de votre part (en anglais s'il vous plaît, car l'auteur original de l'article est anglophone), j'assemble ces messages dans une liste spécialement pour vous. De même, si vous avez des anecdotes au sujet de VOS expériences passées ou présentes avec une «folding» moyen format, j'aimerais bien les ajouter à la liste.

S
i vous avez lu cet article en entier il est clair que vous êtes un fanatique des «foldings» ou entrain d'en devenir un. Nous sommes entrain de former «The International Folder Camera Club. (IFCC)», pour montrer votre intérêt d'en faire parti, envoyez nous un message(En anglais S.V.P.). Cliquez ici pour envoyer

Merci! -
Darrell Young
 

Courriel:: darrell@cleanimages.com (En anglais s.v.p.)- WWW: www.cleanimages.com

 

Copyright ©MMI-MMII par CompuLegal, Tous droits réservés
CleanImages.com is a wholly owned subsidiaries of CompuLegal.com

Pages Affichées:

Cette section:

 


 
 
OpenRAW